Côté obscur de la force (2/3)

Lire d’abord 1/3 ici: https://mavieenor.com/cote-obscur-de-la-force/

ou je raconte comment un épisode anodin a transformé ma vie.

Cet épisode a d’abord des impacts positifs (voir 1/3)

Cet épisode a également eu des impacts négatifs : je me suis suradaptée à la situation  (adaptée coûte que coûte). Parce qu’être en relations était devenu un enjeu pour survivre, je n’ai plus retrouvé ce sentiment de sécurité en relations et dans les groupes

  • Les relations sont devenues insécurisantes à vivre

Je ne dis pas que ça se passe mal, ça se passe même plutôt bien.

Mais profondément, si je « m’écoute », c’est un stress que d’être en relation.  Suis toujours un peu sur mes gardes. Je ne baisse jamais la garde et j’ai du mal à vivre des relations intimes. D’ailleurs j’ai vécu seule la plupart du temps.

 

  • J’ai perdu ma spontanéité. Je suis toujours plus ou moins en train de contrôler mon comportement, ce que je dois dire ou ne pas dire. Je ne dis pas que tout ça est calculé, bien au contraire, c’est vécu plus ou moins  inconsciemment. Mais j’ai  toujours l’impression de marcher sur des œufs en relation. J’en ai même fait des cauchemars par le passé.

NB : je ne crois pas que ce soit perçu par les autres. (D’ailleurs ça m’intéresserait d’avoir un feedback, si l’un d’entre vous lit ce blog….)

  • Il y a toujours cette peur de faire un faux pas et d’être rejeté par l’autre. Crainte d’avoir dit telle chose que je n’aurais pas dû dire, ou d’avoir fait une maladresse etc…Peur d’être renvoyée à ce vide de n’être personne, d’être un avorton (en gros peur de revenir à mes vieilles peurs de l’enfance. Et d’être exclue ou humiliée. Même si cette peur ne se concrétise plus, elle est toujours là.)

 

  • Je ne m’exprime pas spontanément. Je préfère écouter.

Mais en ne m’exprimant pas ou rarement, en étant toujours dans la retenue….finalement c’est le cœur qui ne s’exprime pas.

On perd l’habitude d’exprimer  ses envies, ses sentiments, ce qu’on a sur le cœur, quoi…Du coup on se prive de relations sincères ou intimes.

  • Je dirais que j’ai perdu ma créativité. Quand on se sent plus en sécurité, on ne laisse plus aller à la créativité.

 

Voilà pour quoi je suis dans le développement personnel : pour travailler sur ces différents aspects et les améliorer…

Voilà aussi pourquoi j’écris ce blog ; j’aimerais échanger avec des personnes qui ont vécu des expériences similaires….

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.