Eaux troubles (1) : De la difficulté d’écrire

Dans cet article je souhaite partager ma difficulté d’écrire, et de m’exprimer publiquement, par exemple sur mon blog, lorsqu’il s’agit de sujets personnels.


Une amie a lancé un thème pour des articles de blog : « Share your truth » (Partage ta vérité).
Je saisis l’idée en plein vol. Mais la vérité, c’est que pour moi, l’idée ne m’envole pas, elle se dérobe plutôt.

D’abord, qu’est- ce que ma vérité?
Et aussi pourquoi parler de moi ? Est-ce qu’on ne tombe dans le nombrilisme là ?
Ecrire pour aider les autres, partager des informations, ok, mais pourquoi parler de soi ?

Et pourtant « share your truth » ça a du sens pour moi.
Alors qu’est-ce que je peux en faire? Je pourrais partager ce que j’ai vécu et ressenti jusqu’à maintenant, pendant ces quelques décades…:smile:

J’essaie d’écrire.
Mais c’est pénible, en fait, d’écrire et de parler de soi.
Tentatives faites d’émotions désagréables; un peu de dégoût, de honte, le sentiment de mon incongruité, de ma maladresse.
La conscience de mon inutilité aussi ; qui suis-je pour parler, et pour que quelqu’un m’écoute ?
Bref je me sens ridicule, inadéquate. Je me critique.

Ce ton n’est pas le bon ; il est inadéquatement dramatique.
Je voudrais quelque chose de plus pratique.

Il y a tellement de sujets à aborder.

Je pourrais partager les leçons apprises

Quelles sont mes expérience, mes échecs ? Les trésors que j’ai reçus de la vie ?

Quels sont mes angles morts, ou ces zones d’inconscience que j’ai réussi à mettre en lumière ?

Peut-être aussi saisir la vérité que les autres détiennent sur moi, les interroger ?

Ou alors transmettre mes meilleurs auteurs, ceux qui donnent sens à ma vie présente.

J’ai écrit quelques phrases.
Mais encore une fois insatisfaction,
Ça sent le réchauffé.

C’est comme si des forces innombrables se dressaient devant moi  pour me maintenir dans mon silence, mon inertie, dans mon anonymat, dans ma non-existence.

Sur le principe c’est évident que j’ai des choses à dire, comme tout être humain.
Partager mes rêves, et les nouvelles expériences en cours?
Mes rêves, là encore ça parait tellement naïf, et insignifiant. Et encore plus à mon âge.
Est-ce qu’on tombe à nouveau dans le petit et le nombrilisme là ?

Assez ! Arrêter de faire semblant là. Arrêter de se la jouer et de nier ça.
On sait tous qu’on est venus là pour rêver et créer de l’expérience, pour rêver et créer des relations, des émotions, des mondes.

En tous cas j’y crois.

Alors essayons, malgré toutes les petites émotions qui se dressent vent debout quand il s’agit de parler de sujets plus personnels !
Et ceux qui ne sont pas d’accord n’ont qu’à continuer à tourner en rond. 🙂

Et vous, quelle est votre expérience? Comment exprimez-vous/partagez-vous votre vérité ?

How do you share your truth?

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *