J’ai quitté mon job il y a 3 ans : le bilan aujourd’hui

Dans cette vidéo je fais un rapide bilan de mes expériences professionnelles depuis que j’ai arrêté de travailler en mai 2016. En complément vous pouvez lire l’article ci-dessous

Mon objectif initial

Mon objectif depuis mai 2016 était de trouver l’activité qui me corresponde et qui me permette d’assurer des revenus. Quand je dis « une activité qui me corresponde » ça veut dire, en gros : une activité ou une mission que je mènerais avec passion, même si je n’avais pas besoin de revenus, car elle aurait du sens pour moi.

En fait, il faut se demander : si j’avais 10 millions sur mon compte en banque, et donc pas besoin de travailler, que ferais-je de ma vie ?

Bien sûr il s’agit d’un chemin de longue haleine, mais il convient au moins de se rapprocher du but – ce qui n’était pas du tout le cas pour moi lorsque je travaillais en comptabilité !  🙂

Aujourd’hui, depuis 3 ans, après avoir exploré et testé des activités variées, je me connais de mieux en mieux. J’ai pu générer des revenus ponctuels, mais non réguliers pour le moment.

 

Première étape : faire ce que je sais déjà faire

J’ai commencé par m’orienter vers des activités et des sujets que je maîtrisais déjà plus ou moins grâce à ma formation (comptabilité et finance): j’ai par exemple démarré par la gestion d’un portefeuille d’actions, puis de crypto-monnaies, enfin je me suis lancée avec airbnb pour louer mon appartement.

Ces activités m’ont passionnées, au moins lors de la phase de démarrage car il y a beaucoup de recherche à faire, des personnes à contacter, de nouvelles techniques à apprendre, mais ensuite cela devient très rapidement ennuyeux (il y a plus passionnant que d’attendre les rapports trimestriels d’ entreprises cotées et de découvrir leur nouvelle stratégie de réduction des coûts ou de conquête des marchés par exemple… 🙂 ). Très vite j’ai abandonné.

Mes meilleures activités

Les activités que j’ai préférées  étaient celles que je n’avais jamais pratiquées auparavant, les plus créatives et les plus sociales.

J’ai publié par exemple un ebook sur amazon, (Une sélection d’articles libres de droit, écrits par Steve Pavlina, mon “gourou” en développement personnel 🙂 ). Tout le processus m’a plu et amusé :  choix du sujet et des articles, sélection de la photo de couverture, préparation du texte d’accroche (copywriting) etc… j’ai aimé aussi collaborer avec les prestataires de service.

Voici mon ebook pour info :

Je n’ai pas été jusqu’au bout avec le marketing et la promotion du livre, mais c’est une piste que je n’hésiterai pas à reprendre.

Une autre expérience marquante : apprendre à parler en public au sein d’un club de Toastmasters lors de mon voyage à Los Angeles. Même si mes discours duraient moins de 5mn j’ai été comblée !

Les clubs de Toastmasters accueillent et forment toute personne qui souhaite apprendre à parler en public. Ces clubs viennent des Etats Unis, mais il y en a dans le monde entier, y compris en France, donc si vous voulez essayer n’hésitez pas ; vous pouvez venir en tant qu’invité pour découvrir, puis vous inscrire.

https://www.toastmasters.org/

Enfin j’ai créé mon blog ; ça a été plus compliqué, plus laborieux, malgré la très bonne formation d’Olivier Rolland, pleine de peps ; mais j’ai eu du mal à m’astreindre au rythme de 2 articles par semaine, et me sentais souvent mal à l’aise avec ma propre prose (peur d’en dire trop, pas assez, de mal en dire ou de trop la ramener, bref un peu de mal à trouver ma voix). C’est une œuvre de longue haleine !  🙂
Apres l’avoir laissé tomber plus d’1 an j’ai repris le blogging sous forme d’un challenge avec une amie, j’avoue que c’est beaucoup plus motivant de le faire à deux! J’ai réussi à reprendre un rythme.

Et ensuite?

Ces années d’exploration sont merveilleuses, un peu stressantes parfois compte tenu de l’incertitude financière, mais c’est l’occasion unique d’explorer et d’apprendre à me connaitre, occasion qui ne s’était pas présentée auparavant. Ce qui est important aussi c’est de mener cette recherche sans pression financière et sans l’obligation de générer des revenus immédiatement.
Aujourd’hui je souhaite développer des compétences (non acquises précédemment), de créativité et de sociabilité : je voudrais m’orienter vers la “cocréation”. De quoi? Comment? Je ne sais pas encore.. 🙂

.J’ai déjà commencé par reprendre des activités plus créatives comme le blogging et la photo.

Et vous? Que feriez-vous si vous quittiez votre job? Ou qu’avez vous fait si vous êtes déjà dans cette voie??

N’hésitez pas à réagir et à partager vos propres expériences!  🙂

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *