PROF DE FRANÇAIS !

Depuis 2016 j’ai testé toutes sortes d’activités : hébergement Airbnb, investissement, édition d’un ebook….J’ai notamment été quelques mois « que professeur de français langue étrangère » (Français FLE).

Comme je parle anglais, je comptais me trouver une niche auprès des étudiants étrangers, particulièrement anglo-saxons.

Pourquoi prof de français ?

Il est possible d’exercer le français langue étrangère sans diplôme – un diplôme d’étude supérieure et la connaissance de ma langue natale seraient – imaginais-je – suffisants pour aider mes élèves.

J’avais auparavant été bénévole (assistante en français) au sein d’une association d’apprentissage des langues pour migrants, et cela m’avait plu.
J’avais envie d’approfondir mes connaissances en français, également.

 

Trouver des clients

Une amie canadienne m’a proposé de lui donner des cours de français, j’ai saisi cette opportunité. A partir de là je pensais trouver d’autres élèves.
J’ai rédigé de petites annonces et les ai postées dans les librairies étrangères de Paris et dans les centres culturels.

J’ai eu quelques appels qui se comptent sur les doigts de la main, et certains élèves ne se sont pas rendus au premier rendez-vous. J’avais vraiment l’impression d’être la dernière roue du carrosse ! Les prix sont corrects (15/20€ de l’heure) mais deviennent ridicules s’il l’on ajoute le temps de trajet et le temps de préparation des cours.

Les professeurs de français langue étrangère sont pléthoriques à paris. Il y a d’excellents professeurs diplômés, et la concurrence est rude. Il est difficile de se trouver des élèves si on ne travaille pas avec un organisme reconnu.

Avoir les bonnes compétences

Il ne suffit pas de savoir parler français pour l’enseigner. Hé oui ! Je sais parler français, mais la plupart du temps je ne sais pas l’expliquer.

Enseigner la prononciation n’est pas évident non plus, surtout quand il s’agit d’étudiants asiatiques par exemple….

Enfin il faut savoir trouver les bonnes ressources : il est facile de trouver les bons livres, mais je n’ai pas réussi à trouver des ressources en ligne de qualité (pour des cours en ligne).

Et surtout je me suis rendu compte que ça ne me plaisait pas vraiment. La pédagogie n’est pas mon fort. J’ai souffert des aspects répétitifs et du manque de créativité.

En plus tant qu’à explorer la langue française, autant le faire par moi-meme et pour le plaisir, en lisant ou en utilisant les dictionnaires…

Les options possibles

J’ai finalement décidé d’arrêter car cette activité ne me convenait pas, mais il y avait d’autres options possibles, qui auraient peut-être pu marcher :

Travailler en tant que professeur de français avec un organisme reconnu (comme l’Alliance Française) mais dans ce cas il faut passer leur diplôme

Proposer du soutien scolaire avec des organismes reconnus (type Acadomia) et il semble y avoir de la demande dans ce domaine. J’ai été contactée plusieurs fois par ce type d’organisme après avoir posté mon CV sur leur site

Utiliser les plateformes de cours en ligne, qui marchent vraiment bien. Comme celles-ci :
https://www.superprof.fr/
https://preply.com/

Donner des cours en groupe, une solution plus avantageuse financièrement, autant pour les élèves que pour les enseignants. Les élèves paient 10€ de l’heure, et l’enseignante peut obtenir des tarifs à l’heure intéressants. Personnellement je ne l’ai pas fait, mais pour ceux qui sont à l’aise avec les groupes, c’est une option.

Donner des cours de conversation spécialisées, selon votre domaine professionnel. Ayant une formation école de commerce, j’aurais pu proposer des cours de français business.

Les relations

J’ai beaucoup aimé le coté relationnel, la rencontre avec mes élèves et j’ai construit de belles amitiés.

Mes prestations se sont élargies : de prof de français, je suis passée à une forme d’assistance administrative pour les élèves étrangers. Notamment j’ai aidé une de mes élèves étrangères lors de son installation en France, dans ses relations avec l’administration, ou pour la recherche de logement. Ça été vraiment amusant !

J’ai finalement proposé des échanges de cours (cours de français contre cours d’anglais) et j’ai adoré ça. J’ai trouvé mes élèves dans des meet up ou via le site « conversationexchange ».

https://www.meetup.com

https://www.conversationexchange.com/

Voilà mon petit bilan de quelques mois d’activité en tant que prof de français 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.