Ma vie sans mon job (0)

Il y a 3 ans j’ai lu l’article de Steve Pavlina.

« 10 bonnes raisons de ne JAMAIS prendre 1 job»

https://www.stevepavlina.com/blog/2006/07/10-reasons-you-should-never-get-a-job/

L’idée de quitter mon job m’enthousiasmait. A l’époque je faisais de l’intérim. L’entreprise ne me convenait pas, je ne m’y épanouissais pas autant que d’autres, Je considérais que je méritais mieux. Mon objectif était de trouver ma voie.

J’ai donc arrêté les missions d’intérim, et cette pause a duré 3 ans. Si c’était à refaire, je le referais sans hésiter.

Dans une série d’articles, je voudrais parler plus en détail de cette expérience, en évoquant les aspects positifs et négatifs.

Trouver sa voie

J’ai arrêté de travailler pendant 3 ans et demi, et j’ai pris le temps d’explorer différentes activités, afin de trouver celle qui me convient.  Je recommande vivement cette pause, car elle permet de mieux se connaitre et d’avancer. Explorer et trouver sa voie prend du temps, il faut prendre ce temps sans hésiter, tester différentes activités, échouer ou voir ce que ça ne nous convient pas avant de trouver celle qui nous convient.

Ne plus avoir d’argent

Effet positif de ne plus avoir d’argent (ou beaucoup moins) : on se rend compte qu’on peut se passer de certaines dépenses (et il faut vraiment y être forcé).  Par exemple mon appartement (que j’adore par ailleurs) : je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin d’un si grand espace pour moi seule, et de tous ces critères que je m’étais fixés.

De plus mon appartement pesait beaucoup trop sur mon budget, et je ne m’en rendais pas compte. Aujourd’hui je réalise que j’ai renoncé à des choses beaucoup plus essentielles  comme voyager, la voile ou la plongée, l’équitation etc, pour remboursermon emprunt immobilier. Ces activités à la fois sociales et sportives, ou proches de la nature, sont beaucoup plus importantes pour moi aujourd’hui qu’avoir un grand appartement.

Mes vrais besoins

j’ai réduit mes besoins  à zéro pour redécouvrir progressivement ce dont j’avais vraiment besoin : plus d ‘appart, plus de logement, donc  obligée de passer par l’hébergement dans la famille, chez des amis, puis la colocation, par la location saisonnière (airbnb) etc…au final j’ai réalisé que ce dont j’avais vraiment besoin c’est d’avoir mon espace privé  (et calme), dans lequel je peux  me retrouver seule, à  Paris (ou dans une grande ville). Je sais que je n’ai pas besoin d’un grand espace, un studio me suffit. Je pense que c’était important de réaliser cela.

Nouveaux projets

Cette période m’a permis d’explorer et de mieux me connaitre ; j’ai pu voyager aux Etats Unis et me rendre compte que j’avais besoin de vivre une période d’expatriation long terme en dehors de la France (ce qui fait maintenant partie de mes objectifs)

Expériences relationnelles

Cette expérience m’a permis de vivre des situations particulieres, pas toujours tres confortables (me retrouve en situation de dépendance vis-à-vis de la famille ou d’amis) et de voir ce qui se passait, comment je réagissais etc… Je sais mieux ce que je peux accepter ou pas et je sais mieux comment je me comporterai à l’avenir/ ce sur quoi je ne veux plus faire de compromis

Voilà pour les aspects +

A suivre pour les aspects –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.