Ce qui ne tue pas…(Jon Morrow, 1/7)

https://unstoppable.me/life-lessons

Jon Morrow:

A un certain point on se prend tous des claques dans la vie.

Claques, baffes, raclées, torgnoles, à un moment vous allez vous en prendre une. C’est certain.

Votre réussite ou vos échecs vont alors dépendre d’une question, une seule : comment répondez-vous à ces coups et à ces provocations de la vie ?

 

Est-ce que vous vous roulez par terre en gémissant ou en hurlant?

Etes-vous du genre à vous relever et à repartir sur le champ?

Ou avez-vous été battu si souvent, que vous ne sentez plus rien ?

En ce qui me concerne je suis clairement dans la troisième catégorie. Si vous voulez comprendre ce que c’est de vivre avec une maladie grave, imaginez 6 grands gaillards qui s’introduisent tous les jours dans votre chambre pour vous tabasser.

La plupart du temps, ça passe, et vous vous retrouvez à ramper le reste de la journée.

Mais certains jours, ils n’arrêtent plus de frapper et de cogner jusqu’à ce que vous soyez brisé, couvert de sang, et que vous perdiez connaissance. Vous vous réveillez à l’hôpital en train de respirer dans un tube.

Voilà la meilleure façon pour moi de vous raconter ma vie. Depuis que je suis né, c’est la dystrophie musculaire qui me tabasse chaque matin.

Le bon côté des choses ?

Je suis devenue indestructible. Aucune claque de la vie ne peut plus m’arrêter désormais.

J’ai perdu 100 000$ dans un deal ? En voilà une affaire !

Un collaborateur clé démissionne ? Bâillement…

Un contrôle fiscal ? Réveillez-moi s’il se passe quelque chose d’intéressant.

Tout cela n’est qu’une plaisanterie à coté de mon quotidien : recoller les morceaux de ma colonne vertébrale,  me briser les jambes ou me noyer dans mon propre mucus.

Voilà l’intérêt de la douleur mes amis. Plus vous l’expérimentez, mieux vous la supportez, et moins cela vous met hors-jeu. Plus vous devenez fort.

Comment il faut y répondre ensuite, c’est une autre affaire et on en parlera tout à l’heure. Pour le moment, je veux vous redire clairement ceci : si vous vous sentez découragé et impuissant, incapable de faire face aux difficultés de la vie, ça n’est pas parce que vous êtes un raté.

C’est parce que vous n’avez pas été préparé à la douleur que vous ressentez.

C’est parce que, ironiquement, vous n’avez pas assez souffert.

L’inverse est vrai aussi. Si vous voulez devenir plus fort et plus capable, la meilleure chose que vous puissiez faire est d’augmenter votre résistance  à la douleur –progressivement et systématiquement.

Par exemple Tim Ferris recommande de s’allonger sur le sol dans un lieu public bondé comme un supermarché ou un café. Vous allez vous sentir comme le bouffon de service, mais vous ne connaitrez plus jamais la gêne ou la honte quel que soit l’inconfort  situation.

Le résumé de tout ça ?  Votre succès dépend de votre résistance à la douleur. Si vous voulez accomplir de grandes choses Comme développer une entreprise florissante, devenir le meilleur dans un domaine, ou changer le monde, vous devez vous entrainer à résister à la douleur que vous rencontrerez inévitablement. Et vous vous préparerez au prochain coup de la vie, inévitable lui aussi.

Je n’ai qu’une seule recommandation : conservez le bon état d’esprit

Si vous ne savez pas répondre à la douleur, si vous réagissez mal, elle ne vous rendra pas plus fort, mais plus faible.

Voyons maintenant comment apprendre à répondre à la douleur…

Lire la suite ici:

https://mavieenor.com/survivre-jon-morrow-2-2/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.