Le festin de l’univers

https://www.stevepavlina.com/blog/2010/02/how-to-order/

Steve Pavlina:

Votre univers fonctionne exactement comme un restaurant.  

Voilà comment ça se passe : vous rentrez dans le restaurant, vous faites votre choix, vous passez votre commande, vous la recevez,  vous la dégustez et vous la digérez…Décision/commande/réception/dégustation/digestion ! C’est simple 🙂 

Pourtant, beaucoup de gens ont l’air de l’ignorer complètement et semblent avoir oublié comment on passe  une commande. Certains ont même l’air totalement  ignares sur le sujet ; ils rentrent dans le restaurant, font n’importe quoi, et ils finissent affamés, et déçus. Ensuite ils se plaignent et postent toutes sortes d’avis négatifs sur internet, alors que le restaurant est porté aux nues par les plus grands critiques gastronomiques…

L’univers est un restaurant

Je ne vous raconte pas le nombre de personnes que j’ai rencontrées qui se fixent des objectifs  creux et vides de sens comme : « je veux un partenaire romantique » ou « Je veux un job stable qui paie bien » ou  bien « je veux perdre du poids »…J’ai entendu ce genre de balivernes jusqu’à plus soif, à tel point que ça me donne envie de me promener avec un pistolet à eau et de leur tirer dans les yeux quand j’entends ces niaiseries.

Typiquement, j’ai envie de dire que ces objectifs-là sont des objectifs « de merde ». Ne perdez pas votre temps avec ça. Et définitivement, ne sortez plus ces aberrations devant moi.

Car avancer avec ce genre d’objectifs, ça revient à rentrer dans un restaurant et à lancer à la cantonade : « J’ai faim ! Donnez-moi de la nourriture ! »

D’abord, les gens vont vous regarder bizarrement – comme un imbécile que vous êtes, en fait.

Ensuite, vous n’allez rien recevoir.

Ou alors si vous avez  de la chance, quelqu’un va vous remettre un menu et vous demander ce que vous voulez. Vous pouvez commander hors menu, vous pouvez concocter  quelque chose de créatif si vous voulez mais dans tous les cas il vous faudra être  spécifique. Si vous restez là à demander de la nourriture, vous allez rester sur votre faim…

Est-ce ce qui se passe dans votre vie en ce moment ? Etes-vous dans le restaurant de l’univers en train de patienter et d’attendre que vos désirs se manifestent, à ne recevoir que des messages d’absence? Serait-ce parce que les serveurs ne comprennent pas  ce que vous essayez de leur dire ?

L’univers est totalement en mesure de répondre à vos désirs, mais seulement si vous vous donnez les moyens de décider et d’ordonner ce que vous voulez vraiment. Si vous ne pouvez pas passer ce cap, peu importe vos excuses, vous resterez affamés.

Premiers essais

Parfois l’univers va faire un premier essai et vous apporter ce que vous avez demandé. Mais vous  renverrez  la commande parce que, même si c’est bien ce que vous avez demandé, (i.e. quelque chose de standard comme un « partenaire romantique ») ça ne correspond pas à ce que vous voulez vraiment.

Ensuite l’univers va refaire quelques essais et vous continuerez  à renvoyer votre commande. Donc il va finir par laisser tomber et conclure que vous êtes un client incohérent, et qu’il fera meilleur usage de son temps avec des clients intelligents, i.e.  qui « savent passer commande ». Il va vous dire « ok, pour le moment c’est terminé. Rappelle-moi quand tu sauras ce que tu veux. »

 

Comment passer commande

Quand vous vous fixez des objectifs et des intentions, faites comme si vous passiez une commande.

Ne demandez pas « s’il vous plait, puis je  avoir…ceci »

Mais dites tout simplement quelque chose  comme : « Je prendrai …ceci. ».

Ne soyez pas timide, lâche ou incertain. Indiquez simplement votre commande et attendez-vous à la recevoir. Si vous ratez cette étape, il n’y aura rien pour vous.

Prenez votre temps pour vous décider, mais une fois vous avez passé commande, acceptez-la, car sachez que vous allez la recevoir.  

Vous allez peut être déçu en tant que consommateur,  si ça n’est pas aussi bien que ce que vous pensiez, mais c’est le jeu. Prenez la commande dans tous les cas. Il y aura d’autres opportunités, et d’autres repas de toute façon. Et tout n’aura pas le gout de l’ambroisie…

 

Soyez précis dans vos demandes

Par exemple, ne demandez pas « plus d’argent ». Mais si vous voulez 50 000 euros en cash, alors demandez 50 000 euros en cash. Ne le demandez pas, d’ailleurs, commandez-le.

Ne demandez pas un « meilleur job », mais si vous voulez être un blogueur de mode avec 500 000 followers qui voyage et reçoit des invitations du monde entier dans tous les shows branchés, alors passez cette commande précisément.

Ne demandez pas une partenaire romantique. Si vous voulez une petite amie geek, vegan, bisexuelle, heureuse et sans emploi, qui fait des pipes d’enfer et qui aime voyager, alors demandez cela exactement. Et dites-le assez fort pour que votre serveur vous entende et que les gens des  tables voisines disent : “Je ne savais pas que c’était au menu. Je vais en prendre une aussi… avec un zeste de citron.”

 

Contraste

La meilleure façon de savoir ce que vous voulez, c’est de passer commande. Quand vous obtiendrez ce que vous avez commandé, peut être que ça ne vous plaira pas. Le contraste entre ce que vous avez reçu et ce que vous ressentez va vous aider à mieux cerner ce que vous voulez vraiment. Ensuite, vous pourrez mieux apprécier ce que vous voulez et passer une commande plus pertinente.

Vous allez renouveler le processus et graduellement vous rapprocher de ce que vous désirez le plus vivement et profondément.

Alors vous serez mieux en mesure de « recevoir » l’expérience, de l’apprécier pleinement, et de participer au festin de l’univers.

Comprenez que c’est un processus itératif. Ne soyez pas trop perfectionniste au départ.  Sinon ça revient à  rester assis dans un restaurant pendant des heures, à réfléchir à  ce que vous voulez, pendant que des serveurs impatients remplissent votre verre d’eau en vous mettent la pression pour que vous vous décidiez.

C’est juste un repas, donc décidez-vous, mangez, et  puis décollez ! Même s’il s’avère que c’est moins bien que ce vous vouliez, il y aura plein d’autres repas et d’opportunités. Un repas médiocre ou mauvais de temps en temps est inévitable…

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.