Le pouvoir d’agir (2)

Aujourd’hui, Traduction Li-BRe d’un article de Steve Pavlina…

https://www.stevepavlina.com/blog/2019/12/creating-a-more-action-oriented-character/

Part 1 ici :

Le pouvoir d’agir

Et voici la suite ! (Part 2)

Il y a tant de gens qui vieillissent  et qui regrettent des occasions manquées.

Combien d’entre eux ont abandonné des idées géniales, pris au piège du doute et de l’autocensure ?

Si possible, ne les imitez pas…

Vous vous leurrez aussi si vous pensez pouvoir revenir ultérieurement sur une idée géniale, et vous laisser le temps de réfléchir et de faire des recherches.
Le plus souvent, vous ne ferez que tuer dans l’œuf des idées que vous ne mettrez jamais en œuvre.
Vous allez tourner en rond, puis l’idée vous sortira complètement de la tête.
Dans tous les cas, vous ne passerez pas à l’action.
Ça vous rappelle quelque chose ?

 

Agir sur le champ

L’action instantanée déclenche un feedback instantané et un résultat immédiat. Elle vise à améliorer votre retour sur action, et vos gains au final.

Mais il se passe autre chose, si vous vous autorisez à agir ; une autre expérience entre en jeu:
Vous vous  aller entrer dans le « flow ».
Vous allez développer votre muscle de l’action.
Vous allez vous laisser porter par la vague, et par votre action, et vous observerez que les voix du doute et de l’autocensure repasseront alors au second plan.

Vivre dans l’action est une expérience fabuleuse. Vous vous sentez éveillé et pleinement vivant.
C’est intense et excitant. C’est harmonieux aussi.
Et ça ne vous empêche pas de vous arrêter et de vous reposer.
Vous pouvez alors décider si vous voulez vous détendre, vous distraire ou vous ressourcer.
Vous pouvez savourez le flow  à tout instant, en activité ou au repos.

Quand je voyage par exemple, je choisis une destination, et j’y vais, tout simplement.
J’adore quand une destination s’impose à moi, et que je m’y retrouve dès le lendemain,  voire quelques heures après si c’est possible.

Je me souviens d’un ami qui venait d’atterrir quelque part dans le monde. En sortant de l’avion il a tiré au sort sa prochaine destination. Et devinez quoi ? C’est tombé sur sa ville d’origine…il a repris l’avion immédiatement, et il est rentré chez lui; croyez-moi si vous voulez, mais il a passé de super vacances…dans son pays d’origine.

Ça vous parait étrange n’est-ce pas ?
Ok c’est étrange, mais posez-vous seulement cette question: comment pourriez-vous créer de précieux souvenirs? Ou les plus belles expériences qui soient ?
Croyez-vous que mon ami va regretter d’avoir jonglé avec les aéroports plus tard ?
Franchement j’en doute. Aujourd’hui il a plein de choses à raconter. Dans quelques années il aura une délicieuse collection de souvenirs.

Est-ce que vous vous souvenez de la dernière fois, que vous avez pensé à voyager ? Que s’est-il  passé ensuite ? Probablement vous vous êtes bercé avec cette idée, et ça en est resté là.
Pourquoi ne pas agir tout de suite, le temps de réserver un billet d’avion et une chambre pour la nuit ?
Est-ce que vous réalisez que vous pouvez y être en moins de 2 jours ?
Et pourquoi pas maintenant ?
Ah oui c’est vrai…j’oubliais ces fichus circuits neuronaux dont on parlait tout à l’heure… 🙂 )

Et pourtant vous pourriez partir tout de suite, si seulement vos circuits fonctionnaient normalement…

A partir de maintenant, quand vous avez un projet ou une idée, posez-vous la question
Quels sont les souvenirs que je veux créer ?  De quoi je veux pouvoir me rappeler plus tard ?
Est-ce que je veux pouvoir me souvenir de ça, ou est-ce que je préfère m’en passer ?
Est-ce que je le fais, ou est-ce que je ne le fais pas ?

Ces questions m’ont beaucoup aidé lors de décisions un peu délicates. Et franchement, parfois, la réponse à cette question m’a bousculé, m’a obligé à sortir de ma zone de confort.

C’était évident pour moi que j’adorerais  les souvenirs de voyage, si seulement j’osais partir, même si le voyage semblait un peu risqué ou inconfortable. Mais je me disais : bon sang il n’y a pas à hésiter….

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.