Changer de vie, un exemple (1/2)

https://www.stevepavlina.com/blog/2006/05/stevepavlinacom-podcast-014-embracing-your-passion/

Traduction LIbrE de Steve Pavlina:

Dans ce podcast, Steve Pavlina donne la parole à son (ex) épouse, Erin qui raconte son changement de vie.

Cet article m’a beaucoup intéressée :

  • Erin donne des pistes de réflexion et les premières actions pour passer d’un job classique à une activité qui nous corresponde
  • Elle insiste sur un point important : commencer d’abord par accueillir ce qui nous rend différent des autres, au-delà du regard des gens, ce qui requiert une bonne dose de courage.
  • Elle aborde le sujet du « paranormal » un domaine qui a toujours piqué ma curiosité.

***

Comment vous levez vous le matin ? Etes-vous du genre à sauter du lit dès l’aube, impatient de démarrer la journée?  Ou alors vous retardez l’heure du coucher pour éviter de vous arrêter ?
Vous êtes tellement comblé par la vie que vous traversez la journée en souriant, en jubilant…Vous répétez : hey la vie ! Quelle est la prochaine étape ?

Je suis sure que la plupart d’entre vous répondront non à toutes ces questions.

Il y a quelque temps c’était la même chose pour moi. Ça a changé depuis, et j’ai commencé à donner un sens à ma vie.

Enfant, j’étais fascinée par le paranormal – perceptions extrasensorielles, voyages astraux, fantômes, esprits…Des membres de ma famille me rendaient visite la nuit pour me donner des informations importantes, informations qui se sont vérifiées par la suite.

Je me suis mise à voir des fées et des personnages extraordinaires autour de la maison, la nuit.

A l’école on m’appelait la sorcière et certains semblaient même avoir un peu peur de moi.

Pourtant les gens venaient me voir en secret pour des conseils, des consultations de voyance et de spiritualité, parfois aussi pour se faire tirer les cartes.

Certains de mes amis étaient ouverts à ces expériences  et nous avons passé du temps à explorer les limites du possible. Ça a libéré des énergies négatives autant que positives, et à un moment c’est devenu trop lourd à porter; nous avons fait marche arrière, pour préserver notre santé mentale et notre équilibre.

A l’université, j’ai décidé de prendre ma vie au sérieux. J’ai mis en sourdine mon envie d’ésotérisme, qui s’est éteinte peu un à peu, et je me suis lancée dans des études de psychologie. J’ai passé mon diplôme puis entrepris un mastère en ergonomie avec le projet de travailler au sein de missions spatiales. Pour la première fois de ma vie, j’étais enfin normale.

Mon intention était de partir de chez mes parents, trouver un travail, de trouver un mari et fonder une famille, de faire mon trou en fait. J’ai fait comme tous les Américains ; j’ai abandonné mes rêves et fait le choix de la sécurité et de la normalité.

A 24 ans, on m’a fait une proposition pour passer un PHD*  (en ergonomie et ingénierie des facteurs humains), en alternance avec une mission à la Nasa. Alors que je réfléchissais à cette proposition, j’ai fait la connaissance d’un jeune homme nommé Steve ; notre rencontre a démarré par une discussion de 3 heures sur les rêves lucides. Cet épisode m’a rappelé ma passion  pour l’occulte, ce qui m’a fait peur. Je ne voulais plus reprendre ce chemin.

Mais j’étais face à un carrefour de vie, avec d’une part le job de mes rêves à la Nasa et la sécurité financière, d’autre part mon amour pour un homme qui m’inspirait ; cet homme avait réveillé mon ancienne vocation et m’a fait envisager la vie différemment. J’ai dit adieu au job de mes rêves et à mon programme de PHD.

Steve était dans le domaine du développement personnel et avait l’habitude de me pousser dans mes retranchements pour me faire progresser. Ça m’exaspérait, et pourtant à chaque pas, je me sentais plus forte, plus vivante, plus consciente ;  je me rapprochais de ma raison d’être.

Je me disputais avec Steve parce que mon côté rationnel m‘incitait à privilégier la sécurité. J’ai  failli faire la plus grande erreur de ma vie.

En janvier de cette année j’ai pris une décision ; j’ai décidé qu’il était temps d’être moi-même, de m’ouvrir à ma vocation et d’accueillir mon gout pour l’ésotérisme.

J’ai décidé que si les gens pensaient que j’étais folle, bizarre ou anormale, quelle importance? Je voulais m’autoriser à être moi-même, laisser parler ma vraie nature, me reconnecter à ma raison d’être.

Cette décision d’embrasser ma mission de vie sans retenue a eu un effet radical : ma mission de vie s’est imposée à moi ; ma mission de vie est de rappeler aux gens d’où nous venons, que nous sommes tous connectés, que nous sommes un. Ce que nous faisons à un autre, nous le faisons vraiment à nous même. Les gens ont perdu leur connexion avec le divin et avec leur vraie nature.

Je veux éveiller les gens  à leur vraie nature. C’est comme ça que nous pourrons amener la planète à un état d‘amour, de paix, d’harmonie, de compassion.

Quand j’ai décidé de  me consacrer à ma mission de vie, les autres aspects de ma vie ont été relégués au second plan.

Je devais publier un livre de cuisine ; j’ai arrêté la promotion de ce livre, et malgré cela les ventes ont continué à augmenter.

J’ai cédé une autre activité – la publication du magazine « Cuisine vegane en famille » à ma rédactrice en chef qui depuis fait très bien le job ; aujourd’hui le magazine se porte mieux que jamais.

J’avais également une activité de web développement que j’adore, mais j’ai arrêté de chercher de nouveaux clients. Quand j’ai besoin d’un nouveau client, c’est l’univers qui me l’amène.

J’ai libéré mon temps et mon énergie pour me consacrer à ma vocation. Il se trouve que je n’ai nullement perdu ma sécurité financière. Intéressant n’est-ce pas ?

Mes capacité psychiques se sont développées ; J’ai conclu un marché avec les esprits, de  ne plus jamais avoir peur des messages qu’ils me transmettraient.

J’ai finalement été invitée par  Criss Angel le magicien gothique pour apparaitre dans une de ses émissions en tant que medium.

Progressivement je suis devenue capable de détecter l’énergie de personnes décédées. J’ai appris à canaliser les messages d’Ames célestes,  qui m’ont aidé à éveiller l’âme des gens pour qu’eux aussi se souviennent d’où ils viennent.

J’interroge souvent mes guides sur la prochaine étape de ce chemin spirituel. C’est devenu facile. Leurs messages sont si clairs et si précis que tout ce que j’ai à faire c’est de demander, et les réponses me viennent immédiatement.

Je me lève tôt le matin, entre 4H30 et 6H ; je note les rêves de la nuit, je consulte les messages de mes guides spirituels sur ce que je dois faire. J’écris pour mon blog, j’enregistre des podcasts, je fais des consultations de voyance et des séances de coaching spirituel.

J’ai rencontré beaucoup de gens qui m’ont aidée sur ce chemin. Ils apparaissent comme par magie quand j’ai besoin d’eux. J’ai même rejoint un club de Toastmasters sous l’influence de Steve, pour apprendre  à parler en public, en prévision des séminaires et des ateliers que je compte organiser bientôt.

Ma voie est claire maintenant, je tiens le bon bout.

Et maintenant, comment faire évoluer votre vie pour pouvoir accueillir chaque matin avec enthousiasme ?

La suite demain!  🙂 )

 

*doctorat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.