Quitter son job, lancer une activité : conseil n°1

https://www.stevepavlina.com/blog/2005/12/stevepavlinacom-podcast-009-kick-start-your-own-business

Traduction LIbrE de Steve Pavlina:

Aujourd’hui je vais vous donner quelques idées pour lancer votre activité.

Conseil n°1 : Travaillez à partir de vos atouts et de vos forces.

Une de mes forces c’est que je suis multilingue : je parle couramment une douzaine de langues. Seule une d’entre elle est parlée par des êtres humains ; les autres sont des langages de programmation informatique et c’est très bien comme ça car  je pense qu’il y  a plus d’ordinateurs que d’êtres humains aujourd’hui sur la Terre.

Au lieu de voir mon côté gick comme une faiblesse dans le domaine du développement personnel, j’ai préféré le voir comme une force sur laquelle m’appuyer.

Je pensais par exemple appliquer les  technologies émergentes au blogging et au podcasting,  pour développer mon site web et construire une audience, non pas locale, mais internationale.

On croise beaucoup d’orateurs professionnels, et beaucoup de consultants en nouvelles technologies, mais je ne connais aucun orateur qui s’y connaisse en technologie. En fait la plupart de ceux que j’ai rencontrés y sont allergiques.

En ce qui me concerne l’approche « gick » m’a bien réussi. J’ai réussi à générer des revenus avec mon blog et même à en vivre au bout de 14 mois. Normalement ça prend beaucoup plus de temps car les gens adoptent  la stratégie commune, appliquée par tous ; ils se retrouvent en compétition avec la majorité, sur les atouts et les forces  de la majorité, au lieu d’être en compétition sur leurs propres forces.

Donc si vous voulez démarrer votre propre business, commencez par réfléchir à vos atouts et à vos forces : il ne s’agit pas de vous trouver des aptitudes hors du commun, mais juste de lister vos compétences, vos qualités, et de vous demander comment les transformer  en opportunités uniques.

Pensez aussi à vos talents mineurs, que vous pouvez développer pour en faire des forces.

Peut-être avez-vous tout juste 20 ans, vous venez de sortir du lycée et vous n’avez probablement pas encore développé de  talents et de compétences ; ou vous n’êtes pas prêts à les commercialiser. Mais vous avez peut être une petite idée, sur comment et dans quoi vous pourriez devenir très forts.

Quand j’ai démarré mon activité, je ne savais pas vers quoi j’allais, mais je me doutais que je pourrais être très bon dans le domaine du développement personnel, peut-être même l’un des meilleurs dans le monde.  Surtout en me projetant à 10, 20, 50 ans, et en m’investissant à long  terme.

Si vous ne connaissez pas vos forces, prenez le temps de les identifier et de les développer.

Si vraiment vous ne trouvez rien, prenez encore un peu de  temps pour vivre et pour expérimenter… pour trouver ce dans quoi vous êtes bon.

Si vous avez 20 ans*, n’essayer pas d’arriver là  tout de suite avec une compétence majeure prête à l’emploi. Commencez par expérimenter, par vous amuser, et par vous demander ce dans quoi vous pourriez être bon.

La piste à suivre pour cela, c’est de faire ce que vous aimez le plus.

 

*NDT : et même si vous en avez 50! 🙂 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.