Votre cerveau est-il en bonne santé ? (2/4)

Traduction LIbrE de Steve Pavlina:

https://www.stevepavlina.com/blog/2017/02/how-to-tell-if-you-have-a-healthy-brain/

Avez vous peur d’Alzheimer? de la maladie de Parkinson?

Est-ce que vous bataillez avec vos émotions négatives? Est-ce que vous ressentez un manque de motivation? Un manque de focus?

Lisez cet article pour en savoir plus sur une approche originale qui vous aidera peut-être à retrouver une relation harmonieuse avec votre cerveau…

Et lire la 1ère partie ici:

https://mavieenor.com/votre-cerveau-est-il-en-bonne-sante-1-2/

Focus et concentration

Les difficultés de concentration sont les signes évidents d’un cerveau malade, plus exactement de la présence de toxines dans le cerveau ; ceci se manifeste par un brouillard mental, par de la confusion ; quand vous vous appliquez à une tâche, par exemple écrire un nouvel article de blog, ça n’est pas fluide ; vos circuits internes ne s’allument pas correctement, les idées n’affluent pas…Le flux créatif n’est pas là. Et quand vous essayez de vous appliquer, c’est comme si vous deviez vous frayer un chemin dans un bol de céréales géant.

Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’être bloqué devant une page blanche ? De vivre cette angoisse de la page blanche?  Un cerveau sain est incroyablement créatif, il ne connait pas l’angoisse de la page blanche. En 12 ans  de blogging je n’ai jamais connu l’angoisse de la page blanche, sauf pendant une cure de detox lourde. Pendant une cure de detox, votre sang se charge des toxines accumulées dans les tissus, et là ça peut générer un sacré brouillard mental !

Par contre si ça survient en dehors d’une cure de detox, c’est qu’il y a des toxines dans votre cerveau! Si vous aviez un cerveau sain, vous n’auriez qu’à vous asseoir et à lui ordonner d’écrire, il se mettrait immédiatement à composer le texte et à bouger vos doigts. Vous avez un super ordinateur de 87 milliards de neurones dans votre tête, est ce que vous pensez qu’il ne peut pas créer un flot de mots au moins aussi rapidement que vous tapez à la machine ? Sauf si vous l’avez déjà suffisamment empoisonné…

Cette dégradation du cerveau peut également se traduire par des tendances à la distraction ;  même si vous parvenez à le faire fonctionner intelligemment de temps en temps, les circuits de suppression* (ndt : des pensées parasites) semblent hors service, votre esprit se ballade constamment, vous n’arrêtez pas de vous distraire et de vous éloigner du sujet.

[…]

J’ai constaté de sacrées variations dans mon état mental pendant certaines expériences alimentaires, par exemple lors d’une cure d’alimentation 100% crue. En quelques jours j’ai vu des améliorations incroyables : plus de créativité, plus de rapidité, un esprit plus  calme et plus clair que jamais. C’est comme si j’avais plus d’espace mental à ma disposition pour réfléchir à des idées complexes.

Je pouvais aussi écrire mes articles beaucoup plus rapidement (à hauteur de 30% environ) en ne mangeant  que du cru. J’ai continué à faire des recherches pour améliorer mes performances mentales, et j’y suis parvenu sans être obligé de manger cru à 100%, même si je continue aujourd’hui à manger une grande proportion d’aliments crus. A l’instant, par exemple, en écrivant cet article, je suis en train de siroter un smoothie vert.

Un cerveau malade est facilement distrait ; un cerveau sain maintient un haut niveau de concentration et résiste aux distractions. Il reste détendu et paisible tout au long d’une tâche.

Bien sûr j’ai besoin de me distraire de temps en temps, mais pas autant qu’avant, car mon cerveau gère mieux les distractions.

*Note sur les circuits de suppression: L’étude d’un scanner cérébral révèle que le cerveau active en permanence différents circuits et schémas en anticipation des stimulations à venir. Par exemple si vous lisez le mot « ours », votre cerveau va automatiquement rechercher de nombreux schémas et idées associés au mot « ours » (ça se passe au niveau inconscient). Au fur et à mesure que vous lisez cet article, votre cerveau télécharge à chaque mot de multiples schémas et idées associés à ce mot. S’ils sont inutiles, ces schémas et idées sont immédiatement supprimés, mais dans le cas d’un cerveau malade, le mécanisme de suppression ne fonctionne pas correctement.  Ainsi votre esprit se ballade constamment entre des schémas et idées parasites…c’est un peu comme si vous lisiez cet article en étant sans arrêt dérangé par d’autres liens d’articles et par des « pop-up ». Vous mettriez beaucoup plus de temps à lire l’article, vous pourriez même ne jamais le terminer.

Cohérence et motivation

Quand votre cerveau dysfonctionne, le processus de pensée ne se synchronise pas correctement avec les autres parties de votre cerveau ; cela se traduit par des conflits internes et par des incohérences entre votre comportement et vos objectifs ; par exemple vous vous fixez de objectifs mais vous ne trouvez pas la motivation nécessaire et la discipline pour les accomplir.  Ou alors vous voulez être heureux, mais vous vous retrouvez dépressif et frustré.

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de caresser des projets grandioses que vous reportez sans arrêt à plus tard ? Est-ce que vous vous surprenez à agir de manière incohérente ou inefficace, avec des actions en contradiction avec vos vrais désirs ? Est-ce que les émotions négatives vous empêchent d’avancer ?

Pensez-vous vraiment que votre cerveau ait évolué tant d’années pour en arriver là ?  Est-ce qu’il vous semble logique que le cerveau d’un mammifère terrestre en arrive à de tels résultats, après des millions d’années d’évolution, pitoyable d’impuissance et d’incohérence ?

Bien sûr que non. Si vos ancêtres n’avaient pas su synchroniser leurs pensées, leurs émotions et leurs comportement intelligemment, ils n’auraient pas survécu longtemps.  Vous descendez d’une lignée ininterrompue de survivants qui ont réussi à faire le job ; tous se sont reproduit.

Le principal bénéfice de la détoxification c’est l’amélioration des processus de synchronisation interne du cerveau. Après une cure de detox intensive de 30 jours, j’ai constaté une bien meilleure efficacité mentale, avec une meilleure synchronisation entre mes désirs, mes actions et mes émotions.  J’ai beaucoup travaillé sur moi et sur mes comportements, pour les aligner et les mettre en phase avec mes vrais désirs. Avec le temps, ce travail d’alignement s’est nettement amélioré ; je n’ai plus besoin de me forcer pour agir correctement ; j’ai changé profondément.

Maintenant j’agis parfaitement en cohérence avec mes objectifs, et aussi beaucoup plus rapidement, avant même de l’avoir décidé à un niveau conscient. Au fur et à mesure, je vois combien mes actions sont en phase avec le résultat désiré, sans que j’aie à faire un travail conscient de planification, et sans que j’aie besoin de me forcer à passer à l’action.

Quand mon cerveau me suggère un désir ou un objectif à atteindre, il m’amène également les actions et la motivation nécessaires. Je n’ai plus besoin de me faire violence et de lutter contre des humeurs et des comportements contre-productifs ; c’est une nouvelle vie pour moi…

Si vous souffrez d’inconstance et de manque de motivation, essayez d’envisager vos problèmes autrement ; considérez qu’ils ont peut-être des causes physiques plutôt que psychologiques. .. Que votre cerveau est peut-être plus brillant que vous ne l’imaginez, mais qu’il ne pourra jamais faire le job tant qu’il sera surchargé de toxines.

Un cerveau malade est plus vulnérable aux addictions. Un cerveau sain présente un cortex préfrontal plus résistant qui le protège des addictions ; et plus vous vous libérez des addictions, plus vous renforcez cette partie du cerveau, et plus vous vous sentez discipliné.

La détoxification va vous conduire à un état plus profond d’harmonie et de bien-être. Cette expérience m’a donné un profond respect pour  cet ensemble brillamment orchestré et synchronisé qu’est le cerveau humain…à condition d’en prendre soin.

L’expérience d’un cerveau sain et harmonieux n’a rien à voir avec celle d’un cerveau perturbé ou malade.

Priorisation

C’est le cerveau émotionnel qui nous permet de définir nos priorités. La logique seule ne nous permet pas de décider s’il vaut mieux se laver les dents, se mettre en recherche d’un partenaire romantique, ou lancer une nouvelle activité professionnelle.

Or notre cerveau émotionnel est soumis aux sollicitations contradictoires du monde moderne, et il est facile pour nous de le perdre le sens des priorités. Même une petite dose de toxines peut perturber notre cerveau, occasionnant un manque de clarté et de discernement  qui nous amène à privilégier les sujets insignifiants au détriment des vraies priorités.

La consommation de caféine peut affecter sensiblement mon cerveau émotionnel et me faire perdre le sens des priorités.

Un simple espresso va sur-stimuler certaines parties de mon cerveau ; je vais me retrouver à faire des tâches inutiles pendant des heures, tandis que mon cerveau s’efforce constamment de me donner de nouvelles tâches pour me maintenir occupé ; mais il n’aura pas la vue d’ensemble. C’est pour ça que je me suis engagé à ne plus boire de café pendant 365 jours. La caféine me fait accélérer, certes, mais sur le mauvais chemin.

Des fonctions de priorisation optimales se manifestent par de la constance et de la régularité dans vos actions et vos résultats. Vous devenez capable d’amener vos projets à terme, de poursuivre vos objectifs suffisamment longtemps pour les atteindre. C’est certainement plus gratifiant que de s’éparpiller et de ne jamais atteindre ses objectifs!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.